Clos Constantin, un vignoble en Terrasses du Larzac
2135
post-template-default,single,single-post,postid-2135,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland child-child-ver-1.0.0,borderland-ver-1.12, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Clos Constantin, un vignoble niché en Terrasses du Larzac

Clos Constantin, un vignoble niché en Terrasses du Larzac

Le Clos Constantin est situé à Argelliers, un petit village du Languedoc niché à 230 mètres d’altitude au cœur de la garrigue,

il a été crée par Pierre Halley, un vigneron passionné. 

 

L’histoire du Clos Constantin

Le domaine est isolé et bordé par les reliefs des contreforts du Larzac, des oliviers et de la garrigue, tel un écrin de couleurs et de senteurs.

Idéalement situé, il est à quelques kilomètres d’un des plus beaux villages de France, Saint-Guilhem-le-Désert, et plus au sud, Montpellier « la surdouée ». Le village est construit face au Pic Saint Loup avec une vue unique.

 

Clos Constantin en Terrasses du Larzac

Clos Constantin, un village niché en Terrasses du Larzac

 

Pierre est natif d’Argelliers et a repris peu à peu les vignes de son oncle qui était coopérateur. Depuis 2010, il vinifie quelques hectolitres dans son garage et crée le domaine du Clos Constantin (en hommage à son arrière grand-père).

En 2015, Samuel Durand son compagnon et ancien sommelier chez Lavinia à Paris le rejoint à Argelliers et débutent une nouvelle aventure.

Le projet voit le jour en 2016 avec la construction de leur chai en bois au cœur de la garrigue.

Ensemble ils décident de redonner au terroir leurs lettres de noblesse avec un travail des sols et le respect de la biodiversité (en conversion Bio).

 

chai Clos Constantin

chai Clos Constantin

Les terroirs du Clos Constantin

Le domaine s’étend sur 15 hectares de vignes sur la commune d’Argelliers. Celle-ci est d’ailleurs réputée pour son climat très frais et ses terroirs classés en AOP Terrasses du Larzac.

Le Clos Constantin compte deux terroirs significatifs.

« Les champs traversiers » c’est le terroir le plus frais au nord-ouest du village, morcelé en petites parcelles avec du dénivelé et un ruisseau en contre-bas. Le Sol est essentiellement argilo-calcaire. C’est le terroir idéal pour les vins blancs.
Les cépages plantés : Grenache blanc et gris, Vermentino, Viognier, Muscat petit grain.

« Font-Belette » c’est un terroir plus ensoleillé et abrité avec une oliveraie au cœur des vignes. Le sol est argilo-calcaire, sablonneux et la terre y est plus rouge …
Ici, sont produits les rouges avec les cépages Syrah, Grenache, Cinsault et Carignan.

 

Clos Constantin Terrasses du Larzac

Clos Constantin Terrasses du Larzac

Les vins du Clos Constantin

Les vins produits sont en AOP Languedoc et Terrasses du Larzac.

Côté vinification, c’est simple : La priorité au Raisin !

Pour Pierre et Samuel, un bon vin est possible qu’avec un raisin sain.
Alors, les vendanges sont faites à la main et en cagettes.

 

Les vendanges au Clos Constantin

Les vendanges au Clos Constantin

 

Pour les blancs, ils fermentent en cuves ou en barriques puis passeront l’hiver avec un élevage plus ou moins long.

Pour les rouges, ils sont égrappés mis en cuve avec délicatesse, pigeage et remontage tout au long de la vinification, et c’est tout !
Il y a un élevage en barrique pour la cuvée en Terrasses du Larzac (discret tout en apportant de la complexité).

 

Vinification Clos Constantin

Vinification Clos Constantin

 

Le domaine travaille avec deux tonneliers, bourguignon et autrichien.

Ils cherchent à produire des vins de terroir avec de la typicité et de la gourmandise, sans artifices !

2 cuvées en blancs :

– Genets : Chardonnay et Viognier
– Grenache 100% Gris&Blanc

3 cuvées en rouges :

– Les Polissons : Syrah et Grenache
– Grenache 100% Noir
– Terrasses du Larzac (septembre 2018)

Le millésime 2017 (leur premier) sera commercialisé en mai 2018 et rendez-vous en septembre pour la cuvée  « Terrasses du Larzac »

 

Pierre et Samuel Halley Clos Constantin

Pierre Halley et Samuel Durand

No Comments

Post a Comment